Avenir

Le bilan énergétique du panneau photovoltaïque reste très valorisant dans le cadre du développement durable car l’impact écologique de la fabrication d’un panneau photovoltaïque est compensé intégralement au bout de 2 à 3 ans de sa production d’électricité. Les avancées technologiques dans la confection et le recyclage du panneau photovoltaïque venant s’ajouter à l’augmentation du rendement, les panneaux photovoltaïques actuellement testés en laboratoire devraient rendre le panneau photovoltaïque écologiquement compensé dès la première année de production et ce, pendant près de trente ans. L’adoption de silicium monocristallin dans la conception du panneau photovoltaïque a déjà permis un gain énergétique appréciable sans grever le rendement financier dune installation. Le développement du panneau photovoltaïque en France notamment a permis de dépasser les objectifs du Grenelle de l’Environnement en fourniture d’électricité renouvelable bien avant l’échéance du plan carbone. La plupart des particuliers qui ont opté pour le principe de placer des panneaux photovoltaïques en toiture de leur habitation ont opté pour une surface de 25 à 30 mètres-carrés. Une telle superficie assure une production annuelle de 3 000 KWh alors qu’un foyer moyen consomme un peu plus de 2500 KWh par an. Ainsi, une maison équipée de panneaux photovoltaïques en toiture parvient déjà à fournir davantage d’électricité qu’elle n’en consomme, et ce gain de productivité peut encore s’accroître grâce à la modernisation des appareils domestiques de plus en plus économes et l’adoption des énergies renouvelables dans le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire. Le développement extrêmement rapide du panneau photovoltaïque est la preuve de la démocratisation des avancées technologiques dans leur usage au quotidien. Cette technologie autrefois limitée à l’alimentation en électricité des satellites et stations spatiales est arrivée rapidement dans nos objets usuels et jusque sur le toit de nos habitations.